Le marocain Attijariwafa bank va ouvrir une filiale au Tchad

Le marocain Attijariwafa bank va ouvrir une filiale au Tchad

Lundi, 26 septembre, 2016

Propriété de la famille royale, le groupe marocain Attijariwafa bank va ouvrir une filiale au Tchad, où il avait déjà tenté par le passé de s’implanter en essayant de racheter — sans succès — Commercial Bank Tchad.

La banque marocaine Attijariwafa bank a obtenu les autorisations nécessaires pour l’ouverture d’une filiale au Tchad. Mohamed El Kettani, le PDG de cette filiale de la Société nationale d’investissement (SNI), en a fait l’annonce lors de la présentation des résultats semestriels la semaine dernière.

Premier groupe marocain en termes d’actifs, Attijariwafa bank a établi en une décennie une importante présence en Afrique subsaharienne. Cette nouvelle implantation au Tchad portera à 14 le nombre de pays africains où le groupe bancaire est présent, avec des filiales en Tunisie, au Sénégal, au Burkina Faso, en Guinée-Bissau, au Mali, en Mauritanie, en Côte d’Ivoire, au Congo, au Cameroun, au Gabon, au Togo, au Niger et au Bénin.

Attijariwafa bank dispose par ailleurs également de bureaux de représentation en Égypte et en Libye.

La banque marocaine avait déjà essayé, sans succès, de s’implanter au Tchad, en se portant candidate au rachat de Commercial Bank Tchad (CBT) lors de sa tentative de privatisation en 2012. Sur onze candidats, dont cinq retenus, Attijariwafa bank avait été le seul à déposer une offre, finalement jugée insuffisante par l’État tchadien. Mohamed El Kettani était cependant revenu à la charge l’année suivante.